Végé quoi?

January 29, 2016

 

Vous l'aurez compris, beaucoup des recettes du blog sont réalisées sans viande bien que facilement adaptable avec. Je profite de vous avoir à la lecture un petit instant (toi, mangeurs de viande également, même si ta bouche rit certainement de ces quelques lignes) pour discuter le bout de gras.

Même si nous n'avons pas élevé les cochons ensemble, tentons néanmoins de démêler le vrai du faux et le faux du vrai d'ailleurs. Sans faux filet, voici déjà un petit lexique des termes "végétruc" même s'il faut souvent marcher sur des œufs avec les mots, car comme les poules, "nous" drôles de mangeurs m'aimons pas trop les cases!

 

Pescétarisme, ou pesco-végétarisme: Celui qui ne consomme pas de viande mais qui peut consommer du poisson, des crustacés et des mollusques.

 

Végétariens: Celui qui ne consomme pas de chair animale qu'elle soit d'origine terrestre ou maritime.

 

Végétalien: Ne consomme pas de produits animaliers incluant le miel, les oeufs, le beurre, le lait.

 

Vegan: Végétalien qui refuse les produits provenant du règne animal dans sa globalité. En plus, il ne porte pas de laine ni de cuir, ne va pas au zoo ou au cirque et ne se maquille que de produits non testés sur les animaux.

 

Antispéciste : Il milite contre l'idée qu'une espèce est supérieure à une autre. Si vous pensez que la vie animale est inférieure à la vie humaine, vous êtes un spécisme.

 

Bon, une fois que tu as digéré cela tu essayes personnellement de te définir… Là, je suis tombé sur un os. Je ne consomme pas de viande, rarement du poisson, jamais de lait de vache. Je ne vais pas au cirque je ne mange que des oeufs bio calibre 0*, pas de farine blanche mais je me soigne au miel. En revanche, je porte des bottines en cuir (vieilles de six ans) mais dans une démarche éco-friendly. Je considère qu'il vaut mieux une paire de bottines en cuir plutôt une paire de simili qui ne fait que six mois.

Sans trop me viander, je pense que je suis un peu paléo, mi-végétalienne, antispéciste mais pescétaste de base....Tout ça pour me reprendre et dire que je n'aime pas trop les cases!

Bref, j'arrête de faire l'andouille car je pense que chacun est libre de penser ce qu'il souhaite et de se définir comme il l'entend

 

Je profite de ce post pour vous raconter mon "histoire viandesque", dés fois que vous voudriez tester, ricaner ou autre.

 

HAPPY BIRTHDAY #1 an

J'ai fêté le mois dernier mes 1an sans viande. Devinez quoi? Ca a été une véritable révolution!

Tout d'abord, parce que j'étais une vraie viandarde, une invétérée (et vertébré) du bon steak tartare bien saignant et qu'il a fallut stopper net. D'autres parts parce que Maman aujourd'hui fait son boudin quand je dis que je vais passer manger à la maison...Elle qui plutôt désespérait de ne pas me voir assez souvent se retrouve paniquée à l'idée de ne pas faire un steak frite pour sa fifille. 

Alors que pourtant, les choses sont si simples!

 

LES DEBUTS

Tout a commencé par le visionnage du film "TERRIENS" de Shaun Monson sorti en 2005. Moi qui pourtant ne fais pas la fine bouche devant un film d'horreur, j'ai simplement été abattue par ce que j'ai vu et le mot est faible. Et puis très vite, j'ai pris la décision d'arrêter le lait (qui est un vrai poison) de stopper le fromage et de faire 1 mois sans viande. Les débuts ont été rigolos et finalement très faciles...Si faciles que j'ai décidé de poursuivre l'aventure et de revendiquer haut et fort mon amour pour les vaches et les poulets vivants!

 

ET ALORS?

Alors, j'ai beaucoup appris! Appris qu'on pouvait trouver le nécessaire dans le monde végétal. Appris à me renseigner, à savoir que le fromage et le lait de brebis avaient des saisons, que les oeufs étaient marqués par catégories* et j'ai surtout appris à développer ma créativité et à m'amuser à reproduire les mêmes recettes version vegeta**ennes.

 

SANTE

Je suis comme un coq en pâte: la patate! Je fais du sport quasi tous les jours et NON je n'ai pas de carences. M'intéresser à la suppression de la viande m'a peut-être permis de trouver d'autres ressources alimentaires et à consommer mieux de façon générale.

La viande à présent me dégoûte presque...j'imagine toujours le petit veau courir derrière sa maman qu'on emmène à l'abattoir. 

 

Pour conclure, je dirais que mon mode alimentaire est un choix que j'ai pris en plein conscience. Je ne cherche pas à "convertir" mais simplement faire diffuser quelques informations.

En revanche, si vous aimez la viande, songez peut-être à en consommer moins, mais à la consommer mieux (pour un équilibre budgétaire et sanitaire). Pour consommer une viande de qualité (rouge ou blanche) assurez-vous de la provenance et du mode d'élevage, qui vous permettront déjà de savoir si la bête n'a pas été nourrie à la farine animale ou piquousée de produits antibiotiques.

Concernant le mode d'abattage, cette information est difficile à avoir. Sachez néanmoins qu'en France, les poussins mâles sont broyés vivants et les vaches pas toujours bien étourdies avant d'êtres décapitée...Et ce ne sont que quelques malheureux exemples. Ne plus manger de viande issue de la voie industrielle, c'est lutter sur différents points: L'horreur des abattoirs, les conditions de vie animale avant la mort, les dégâts sanitaires (médicaments et mauvaises nourritures ingérées par les animaux), et les enjeux écologiques.

 

Pour mantra, sachez que vous êtes ce que vous mangez. Vous avez besoin de carburant pour bien vous déplacer et réfléchir car vos actions (et même celles de respirer et de réfléchir) nécessitent de l'énergie...Energie que vous trouvez dans l'alimentation.

Interrogeons-nous: est-il sain de puiser de l'énergie (du positif) dans un animal qui a mené une "vie de merde", qui a connu une mort stressante et effroyable ? Est-ce cette même énergie que nous voulons pour notre corps?

 

Je tenais néanmoins à signaler que BÔM intervient dans le cadre de rééquilibrage alimentaire et cours de cuisine. La viande figurera au menu de ceux qui le souhaiteront tout en programmant des menus VEGETARIEN ou VEGAN pour ceux qui voudraient essayer ces modes alimentaires.


QUELQUES VIDEOS

Si comme tu chill com' Carl devant la télé, voici quelques vidéos que tu peux visionner:

(Cliquez sur les images)

 

* * TERRIENS * *

Ames sensibles s'abstenir

* * ADIEU A LA VIANDE Infrarouge * *

parue il y a quelques années, peut-être moins "prise de position" que TERRIENS et un peu plus complet grâce au débat!

 

 Si vous souhaitez échanger sur ce sujet, n'hésitez pas ! La page facebook et l'encart "commentaire" est fait pour ça !

 

 

 

 

*Les oeufs et leur catégorie

Le mode d'élevage de la poule est codifié par un numéro allant de 0 à 3. Sur votre oeuf (étiquetage obligatoire), le premier chiffre correspond au mode d'élevage de la poule.

 

 

 

CHIFFRE 0: Poules élevées en plein air et nourries au grain biologique. Elles disposent d'une parcelle minimum de 2,5 m2 chacune.

 

CHIFFRE 1: Poules de plein air avec un surface extérieure de 2,5m2 / poules.

 

CHIFFRE 2: Poules élevées au sol. Élevage intensif à l’intérieur de hangar (sans cage) avec un espace de 0,12 m2/poule. (2,5 pour celles élevées en plein air...) La promiscuité est telle qu’elle modifie le comportement naturel des poules : agressivité, etc. Les éleveurs ont recours à l'emploi massif d’antibiotiques pour limiter les épidémies.

 

CHIFFRE 3: Poules élevées en micro-cage. On compte généralement, 18 poules par m2. Autrement dit, 0,05 m2 par poule. Elles ne peuvent quasiment pas bouger, ne peuvent pas déployer leurs ailes et les éleveurs ont là encore recours à l'usage d'antibiotiques.

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts